Réseaux Sociaux :

Facebook
Twitter
Google Plus

Recyclage de matériel informatique HS

L’usage de l’informatique se développe de plus en plus en Guinée depuis une dizaine d’années, les centres de formation et de prestations informatiques se multiplient.

Cette tendance va se généraliser avec le  barrage hydroélectrique enfin opérationnel et donc une distribution électrique plus importante et stable.

Pour répondre à la demande d’équipements la quasi-totalité du matériel est importé : soit du matériel neuf en provenance d’Europe ou d’Asie ; soit du matériel d’occasion dite «occasions Bruxelles» plus ou moins fiables et qui a une durée de vie assez limitée.

A cela s’ajoute beaucoup de dotations en matériel informatique, envoyées ou financées par des fonds publiques ou privés internationaux (ex : projet ADEN) pour permettre aux pays de s’équiper. Les universités et ONG en sont les principaux bénéficiaires. Une partie de ce matériel est sous utilisé faute de formation adéquate à l’utilisation ou de maintenance appropriée ou encore d’entretien régulier.

Par conséquent, tout le matériel hors d’usage (HS) pour cause d’obsolescence, ou de défaut de maintenance, est stocké en attente d’élimination. Cela représente une quantité importante de matériel qui pourrait être réutilisé rapidement. Malheureusement, ce matériel risque de finir dans des décharges légales ou sauvages, ou encore dans des réseaux parallèles si rien n’est fait rapidement.

De ce fait l’usage de l’informatique va se généraliser d’où un besoin de matériel informatique qui va se développer rapidement avec en parallèle des demandes de formation de la part des jeunes, ainsi que  des besoins de plus en plus importants en maintenance.

DSCN9534 DSCN9533 DSCN9531 DSCN9535

C’est dans ce contexte que le CRIFIG envisage de créer un centre d’application de recyclage de déchets informatique qui aura 3 domaines d’interventions :

– la formation professionnelle de jeunes à des métiers d’avenir (la maintenance informatique, la maintenance réseau, l’électronique et l’électricité) favorisant ainsi leur insertion professionnelle,

– la valorisation et le recyclage de déchets informatique,

– la sensibilisation et l’éducation aux notions environnementales.